jeudi 14 décembre 2017
1100, 98713, Tahiti, Polynésie française | Skype | Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Découvrez Hienghène

id 126

Découvrez Hienghène, commune de la Province Nord de Nouvelle-Calédonie ! En savoir plus

Découvrez l'île de Rennell

id 127

Découvrez cette île magnifique dans l'archipel des îles Salomon ! En savoir plus

Retour sur les premières journées à Hawaï...

0039Le 16 juin 2011 au petit matin la première chose que nous avons vue de l'île de Hawaï c'est Mauna Kea, la montagne de la déesse Akea (Atea), majestueuse au dessus des nuages, on ne voyait pas la ville de Hilo ni le rivage mais la montagne.

Nous avons été accueillis par un bateau de 14 pieds, un petit bateau avec trois personnes à bord, le navigateur Kalepa Baybayan, un ami, et le maire de l'île de Hawaï, William (Billy) Kenoi.

Hélas personne ne savait qui était cet homme mais quoiqu'il en soit, ils sont venus nous dire bonjour. Sur une deuxième petite embarcation il y avait Desmond Haumea, un grand hawaïen qui a des liens proches avec Tahiti, il nous parlait en tahitien, c'est un homme avec beaucoup d'humour, c'était rafraîchissant d'entendre nos cousins hawaïens nous parler en tahitien.

Nous avons fait une cérémonie pour demander aux dieux de Hawaii et les symboles qui les représentent (Mauna Kea, Kilauea lieu de résidence de Pele, la déesse du feu, Kanaloa, dieu de l'océan et Lono dieu de la terre, de la fertilité, de l'agriculture) la permission d'entrer à l'approche de Hilo, une cérémonie pleine d'émotion pour certains mais pour notre capitaine la réalisation de l'accomplissement de ce tronçon de notre voyage n'avait pas encore pris effet.

L'arrivée dans le port... À bord de la pirogue des îles Samoa, un skipper francophone Marc Gondard né au Pérou et résident du monde. Nous avons développé une grande affinité avec lui et son équipage alors nous lui avons laissé l'honneur d'entrer dans la passe en premier, hahaha. En troisième position c'était la pirogue de Hine Moana, nos trois pirogues ont été accueillies par trois bateaux, celui de Kalepa, celui de Desmond avec maintenant à bord le grand navigateur Nainoa Thompson et celui avec à bord Hector Busby constructeur de la pirogue Te Aurere mais également leader spirituel des pirogues maori.

Ce dernier nous a accueilli avec un karakia, un orero maori qui complétait le karakia qu'il avait présenté au départ des pirogues à Auckland. Et Nainoa si proche de nous nous a parlé d'une voix tremblante, tu pouvais voir dans ses yeux qu'il était rempli de joie de nous voir, notre équipage tahitien enfin arrivé.

Après 36 ans d'efforts par Nainoa et toute la famille Ohana Va'a qui sont venus plusieurs fois à Tahiti pour inciter notre peuple à se lancer dans la pratique de la navigation traditionnelle, enfin un va'a tahitien est arrivé.

Puis nous avons été accueillis par l'immigration, les douanes et le phytosanitaire pour l'inspection de notre va'a, nous voulions être à quai pour nous dégourdir les jambes, nos jeunes et moins jeunes ont joué une partie de rugby avec nos amis samoans, d'autres ont joué au foot avec nos amis du Vanuatu.

Après près de deux heures d'inspection nos pirogues se sont dirigées vers une petite baie à côté du grand quai de Hilo, Radio Baie puisqu'il y a une grande tour radio à côté, sinon le lieu est vraiment spécialement dédié aux programmes éducatifs hawaïens de navigation traditionnelle, colonies de vacances, camping... ce sera le QG des pirogues.

La cérémonie à terre était impressionnante après plus de 4 heures d'attente pour que le reste des pirogues arrive nous n'avions pas le droit de descendre à terre. Kekuhi Kanakaole de la fondation Kanakaole était chargée de la cérémonie d'accueil, une grande dame de la culture hawaïenne, avec la responsabilité de garder les anciennes coutumes et les traditions hawaïennes, elle a retracé sa généalogie jusqu'à la déesse Pele. Une cérémonie du 'ava a été dédiée aux pirogues et puis à terre ce sont les enfants au nombre d'une cinquantaine qui nous ont accueilli avec un oli (orero hawaïen), c'était impressionnant tous les enfants unis en une seule voix, récitant un orero qui a duré près de 5 minutes, c'était à couper le souffle. Ils nous ont donné des couronnes de fleurs et de 'auti, ensuite chaque délégation chacune son tour a présenté ses salutations, nous avons présenté notre marotai avec un orero de notre leader spirituel Moana 'ura Walker, (Sunny).

Nous ne sommes pas restés à Radio Bay, car un grand ami de Matahi et membre d'équipage de la pirogue Makalii , Rod Floro, nous a accueilli chez lui à 10 minutes de la baie, il avait de la place ayant l'habitude de recevoir des étudiants universitaires, la session est finie depuis mai alors il y avait de la place pour nous tous.

Le lendemain 17 juin c'était rendez-vous sur la pirogue, une journée de nettoyage nécessaire pour toutes les pirogues, le soir les fidjiens de Hawaï avaient organisé une soirée pour les va'a mais nous avons décidé de ne pas y aller puisque nous avions prévu d'aller visiter le cratère de Hale Ma'uma'u pour rendre hommage à la déesse Pele.

Il faisait nuit quand nous sommes arrivés sur place accompagnés de Kekuhi Kanakaole et de son neveu Maina. Nous avons d'abord fait un tour près d'une fosse de vapeur venant des entrailles de la terre, une petite purification avant d'entrer dans les lieux sacrés au bord de la caldeira qui contient un lac de lave, le soir c'est la lueur du lac qui illumine le ciel et la fumée qui sort de la caldeira, il faisait très froid ce soir là avec un petit vent et un brouillard de pluie, on lisait sur le thermomètre 54 degrés Fahrenheit soit 12 degrés Celsius. On se sentait petit devant Pele, le froid, la pluie, la nuit et la majestueuse lueur qui illuminait le ciel.

Kekuhi a fait sa présentation, évoquant sa généalogie et l'accueil de personnes venant de Tahiti, elle a offert à Pele de la canne à sucre puis ce fut à notre tour de présenter qui nous sommes d'où nous venons avec une offrande, un marotai issu du bassin sacré de Maroto que Sunny a jeté dans la caldeira (Pele est née à Vavau et a résidé à Maroto sur Tahiti). Puis c'était au tour de Noémie de réciter la généalogie de Pele... c'était un moment fort en émotion pour Noémie, pour nous mais également pour Kekuhi qui pleurait en écoutant Noémie réciter. Nous avons conclu la cérémonie avec des chants et des danses, nous avons vécu un moment qui pourra jamais être dupliqué et qui ne sera jamais oublié par toutes les personnes présentes ce soir là.


Partagez avec vos amis !

Articles en relation

Te Mana o Te Moana

"Nous avons entrepris un voyage extraordinaire qui réunit culture et conscience comme jamais auparavant."

Découvrez la bande-annonce du film Te Mana o Te Moana - The Pacific Voyagers.