mardi 27 juin 2017
1100, 98713, Tahiti, Polynésie française | Skype | Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Découvrez Hienghène

id 126

Découvrez Hienghène, commune de la Province Nord de Nouvelle-Calédonie ! En savoir plus

Découvrez l'île de Rennell

id 127

Découvrez cette île magnifique dans l'archipel des îles Salomon ! En savoir plus

Aurevoir Hienghène !

X29Nous sommes arrivés à Hienghène à la fin d'une nuit au ciel clair, nous repartons en début d'une nuit au ciel brillant d'étoiles. Comme à notre arrivée, c'est une très belle nuit. Nous avons quitté le quai très discrètement...

car même pas une heure avant notre départ, nous ne savions pas que nous partirions. Notre capitaine Duncan Morisson a dû partir à Nouméa pour régler les formalités d'immigration. La capitale n'étant pas à la porte d'à côté (il faut 6 heures en voiture pour y arriver), nous sommes restés un jour de plus à Hienghène avant que celui-ci décide de revenir en avion. À peine revenu vers les 19 heures, il nous annonce que nous partons afin de ne pas rater le vent Sud/Sud/Est qui souffle depuis hier.

Faafaite est donc restée à Hienghène, alors que les autres pirogues ont touché terre à Nouméa ; et ça n'a pas été pour nous déplaire car nous avons faits de belles rencontres avec les habitants de cette province. Des notre arrivée, nous avons été invités à visiter la tombe de Jean-Marie Djibaou ainsi que celles de ses compagnons pris dans une embuscade. Nous avons été reçu par le frère de Jean-Marie Djibaou et nous avons planté un arbre, à côté de quatre autres arbres plantés par des figures politiques françaises comme Michel Rocard...

Cette visite a ému beaucoup des habitants de la région, car pour eux, nous avons pris le temps de faire un hommage à leur histoire. Après cette visite, les gens sont arrivés pour visiter la pirogue. Tous les jours nous avons eu la visite des anciens, des écoliers, des hommes et femmes de la région. Les kanaks sont des gens réservés et très polis. En trois mois nous avons reçu énormément de personnes sur Faafaite, et je pense que les kanaks sont les personnes les plus polies et considérées que nous avons reçues. Du coup toutes les visites ont été un réel plaisir. Après leur venue sur la pirogue, certains nous ont offert glaces, biscuits, fruits, légumes... Bien sûr nous nous sommes faits de nouveaux amis, comme Farah Tumahai dont le père est tahitien, mariée à un des fils de Jean-marie Djibaou. Elle tient un gîte et nous a permis de prendre des douches chaudes chez elle tous les jours. Elle a aussi lavé notre linge. Lorsque je l'ai remercié, elle m'a dit

"C'est rien, c'est entre nous."

D'ailleurs en allant prendre notre dernière douche, à peine une heure avant le départ, Astrid, Rainui, Titaua et moi avons rencontré la dernière personne que nous devions rencontrer à Hienghène, madame Djibaou, qui venait juste d'arriver de Nouméa. Nous avons passé un petit moment à parler ensembles puis nous sommes retournés au quai. Le départ ayant été précipité, personne du village n'avait été prévenu. Néanmoins, le frère de Jean-Marie Djibaou, qui était aussi au gîte de Farah à ce moment là, est venu nous faire les adieux en bonne et due forme selon la coutume Kanak.

Nous quittons la Nouvelle-Calédonie avec le cœur rempli de toute la bienveillance des habitants de Hienghène. Certains nous ont dit qu'ils allaient demander à leurs ancêtres de nous amener le vent dont nous avons besoin pour ne mettre que sept jours pour arriver à Aotearoa. Nous voulons les croire, car nous naviguons à dix avec le capitaine, ce qui fait que nous faisons des quarts de trois personnes. C'est sûr que c'est plus intime un petit groupe, mais nous ne sommes quand même pas sans appréhension car trois dans un quart, c'est peut-être pas assez. Nous avançons quand même confiants. Il faut faire ce voyage, alors allons-y.

"Taho'e, tapea te paari e a fano ! Te aroha ia rahi !"


Partagez avec vos amis !

Te Mana o Te Moana

"Nous avons entrepris un voyage extraordinaire qui réunit culture et conscience comme jamais auparavant."

Découvrez la bande-annonce du film Te Mana o Te Moana - The Pacific Voyagers.