dimanche 22 octobre 2017
1100, 98713, Tahiti, Polynésie française | Skype | Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Découvrez Hienghène

id 126

Découvrez Hienghène, commune de la Province Nord de Nouvelle-Calédonie ! En savoir plus

Découvrez l'île de Rennell

id 127

Découvrez cette île magnifique dans l'archipel des îles Salomon ! En savoir plus

Notre endurance éprouvée

blankQuelques timides rayons de soleil ont traversé des nuages sombres pour atteindre une mer maussade. En fait, elle n'était pas si maussade que ça, parfois un peu turbulente mais ça pourrait être pire.
 

Allongé dans ma coque, du fibre de verre dur et un sac pour reposer mon dos, la mer frappe de temps en temps jusqu'à nous, traverse parfois, nous envoie un coup juste pour nous rappeler que nous naviguons à contre vents. Il y a aussi l'odeur nauséabonde de vieux fruits de mer qui descend jusqu'à nous tandis qu'un des garçons nettoie des coquillages qui ont pourri dissimulés tranquillement depuis deux jours. Il est temps d'aller sur le pont quand c'est comme ça.

L'équipage a travaillé dur pour maintenir le cap, on a besoin de concentration pour maintenir la barre de navigation et ils se débrouillent très bien. La différence entre se la couler douce et se concentrer c'est au moins 10 ou 15 degrés. Peut-être que ce n'est pas tant que ça, mais ça change tout quand le vent est sur le point de vous repousser. Il y a des jours faciles, et des jours qui ne le sont pas. C'est pareil pour tout je suppose. Maintenant ça fera deux semaines que nous avons quitté Honaria, les vents nous rendent la tâche difficile d'atteindre la Nouvelle Calédonie et ça n'a pas l'air de s'arranger en perspective.

Pour ne citer que le Roi tahitien Tetuana'e Nui, du 13ème siècle, "A hio ito moua" ce qui signifie "Regarde ta montagne" :

"Garde la tête haute et concentre-toi sur tes objectifs. L'endurance."

Le monde s'est adouci lorsqu'une pluie fine s'est mise à tomber et que le soleil lui est monté au ciel. Il y a eu des averses ici et là toute la journée et une baisse de température considérable. Au crépuscule, le ciel nous a couvert de gris, la prière (Karakia) d'hier est restée lettre morte et le vent, long et fort qui nous doit nous mener au port n'est jamais venu. Pourtant, avec la lumière, est venu un groupe de dauphins qui ont nagé autour de la pirogue. Personne n'était pressé, nous n'avions nulle part où aller, rien de spécial à faire. Tania et moi, nous avons plongé pour partager un petit moment avec eux, la pirogue balançait doucement sur la mer calme, l'île de Santa Maria flottait au loin, on pouvait l'apercevoir à l'occasion, derrière son voile, mystérieux et éloigné.

Au centre de toute cette splendeur, les garçons ont pêché des boîtes de sardines à la sauce tomate, le petit déjeuner des champions.

Chacun la sienne.

Partagez avec vos amis !

Te Mana o Te Moana

"Nous avons entrepris un voyage extraordinaire qui réunit culture et conscience comme jamais auparavant."

Découvrez la bande-annonce du film Te Mana o Te Moana - The Pacific Voyagers.