dimanche 22 octobre 2017
1100, 98713, Tahiti, Polynésie française | Skype | Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Découvrez Hienghène

id 126

Découvrez Hienghène, commune de la Province Nord de Nouvelle-Calédonie ! En savoir plus

Découvrez l'île de Rennell

id 127

Découvrez cette île magnifique dans l'archipel des îles Salomon ! En savoir plus

La patience viendra à bout de tout

X21L'éclair a vibré avec force à travers le banc de nuages. Tandis que nous nous dirigions vers Guadalcanal vers le sud, les vents montaient et la mer s'agitait. Une forte pluie s'est abattue sur nous pendant la nuit...

notre pirogue affrontait violemment les vagues, qui battaient contre la coque en envoyant des rideaux d'embruns et d'écume sur le pont.

Bon retour chez toi. C'est l'impression que ça me donne, direction sud vers Aotearoa, Nouvelle-Zélande, des souvenirs ont ressurgi soudainement de notre premier voyage l'année dernière, alors que nous naviguions en plein vent et en pleine mer. C'est amusant pendant deux jours. En observant la météo, nous aurons le même vent pendant une semaine, heureusement que les grosses bourrasques ont reculé et que notre vitesse est descendue à 25 nœuds et une houle de 3 mètres.

Ce serait vraiment génial de naviguer ainsi, si les vents poussaient dans la bonne direction.

Et bien, c'est ça la vie de marin. On a fait notre bonhomme de chemin à travers le Pacifique, tous ces îliens se sont réunis au sein de notre flottille. Le défunt poète polynésien Epeli Hau'ofa disait :

"Nous ne devrions pas nous mesurer à la petitesse de nos îles mais à la grandeur de nos océans. Nous sommes la Mer. Nous sommes l'Océan. L'Océanie est Nous. Nous devons ouvrir les yeux sur cette vérité ancienne et l'appliquer ensemble pour contrer toutes ces ambitions impérialistes qui risquent de nous renfermer à nouveau sur nous-mêmes, physiquement et psychologiquement. Il est grand temps de créer pour nous-mêmes, de créer des niveaux d'excellences qui correspondent aux valeurs de nos ancêtres."

Peu importe d'où viennent nos ancêtres, cet adage s'applique à tout le monde, nous construisons la culture de demain. Les choses que nous rapportons du passé et les choses que nous prenons du présent composeront "notre" culture. La Culture n'est pas une structure statique et inflexible, c'est quelque chose de fluide et d'adaptable aux besoins de ses propres gens. Quelques éléments demeurent de valeur, d'autres perdent de leurs valeurs et sont remplacés pour servir au mieux nos besoins actuels. C'est notre boulot. Créer un environnement, une culture globale qui conviendra à nos enfants. Notre but est d'atteindre l'excellence pour nos ancêtres et nos mokopuna

Un marlin a surgit de l'eau derrière nous en se propulsant avec sa nageoire caudale au travers de la houle. Mon cœur n'a fait qu'un tour. Je préfère manger des haricots rouges plutôt que de tuer un tel poisson, mais si l'équipage a besoin d'être nourri, c'est difficile de refuser un tel met. Ceci dit, lorsqu'ils sont trop gros nous ne les prenons pas et en général nous évitons les gros poissons parce qu'ils sont déjà victimes d'une pêche intensive.

Notre compagnon de mer s'est laissé prendre dans la pirogue où il s'est jeté avec l'eau à une ou deux reprises puis il a décidé qu'il ne voulait plus jouer. Avec un mouvement de la tête il est reparti, emportant avec lui un petit bijou. Ce n'est pas une mauvaise fin en soi, étant donné qu'une heure et demi plus tard, on a pêché un thon blanc de 20 kilogrammes, le poids idéal pour nourrir l'équipage pendant deux jours.

Nous naviguons direction Nord, à nouveau, pour rejoindre les autres pirogues et nous attendons que le vent change. Apparemment ce n'est pas encore l'heure de rentrer à la maison.

La patience viendra à bout de tout.


Partagez avec vos amis !

Te Mana o Te Moana

"Nous avons entrepris un voyage extraordinaire qui réunit culture et conscience comme jamais auparavant."

Découvrez la bande-annonce du film Te Mana o Te Moana - The Pacific Voyagers.